• Ratatouille

Changer le monde

Bonjour !

Si vous souhaitez lire cet article sur le site, vous pouvez y accéder ici.

Aujourd’hui, je vous propose une petite promenade. C’est le début de semaine, ça fait toujours du bien de faire un peu d’échauffement musculaire. Et d’entendre les jolis petits oiseaux. Sauf si vous êtes à Paris, dans ce cas ce sera des pigeons. On peut pas tout avoir.

Alors pour commencer, promenons-nous côté geek. On est en 2022, donc ça concerne à peu près 8 français sur 10. Voici une découverte tout à fait passionnante à faire : le cloud familial de Nathanaël.


Nathanaël s’est levé un matin, et il a dit zut. En bon gaulois, ça l’embêtait de payer l’impôt à l’envahisseur GAFAM. Mais quelle potion magique pourrait donc permettre de résister à l’empire ? Quelle boisson obscure et miraculeuse faudrait-il ingérer pour se sortir de ce bourbier ? Nathanaël a cherché, et il a trouvé. De la matière grise, les amis ! Cette substance visqueuse et molle si soigneusement enterrée par l’élite intellectuelle du siècle dernier a été finalement retrouvée. Chouette.

Alors, avec patience, persévérance et astuce, Nathanaël nous a offert généreusement la fameuse potion sur un plateau. Voyez vous-mêmes, il suffit de cliquer ici : Cloud Familial par Nathanaël (isidorus.fr)

Plus question de se plaindre sous prétexte que vos chaussettes se trouvent un beau matin aux pieds d’un légionnaire romain. Dorénavant, vous pourrez protéger vos chaussettes. C’est important les chaussettes. On aime les chaussettes.

Poursuivons donc notre promenade matinale, et découvrons maintenant le chantier des bâtisseurs. Vous les voyez, là, au bout de la rue ? Ils sont en train de construire un truc en béton… Ah non, au temps pour moi. Ils détruisent. Oui, c’est ça. Ils détruisent ce magnifique édifice, un bloc compact qui permettait de cacher l'affreuse vue des arbres et du soleil. Quel dommage. Mais quelle audace ! Quelle délicatesse dans l’usage de la dynamite… Qui sont ces gens ?

Les bâtisseurs, ce sont des hommes et des femmes qui se retroussent les manches pour changer le monde. Ni plus ni moins. Leur méthode est simple : plus on est de fous plus on rit, alors ils invitent tous les motivés à se réunir autour d’un bâtisseur, qui explique au cours d’une soirée comment il compte embraser le monde. Ça commence à Nantes, mais le feu va se répandre sur la France entière, vous allez voir. Tenez, c’est ici : Accueil | Les Bâtisseurs (lesbatisseurs-asso.fr)

Alors, toujours la forme ? Vous voyez, quand je vous disais qu’il est bon de s’échauffer… Allez, comme on dit, jamais deux sans trois. Notre troisième découverte, je vous en ai un peu parlé dans l’article transmettre l’amour. Il s’agit du projet Familya, qui essaime déjà par toute la France. Leur idée très originale, c’est de mettre la charrue après les bœufs. Prendre soin du couple, pour prendre soin de la famille, pour prendre soin de la société au final. CQFD.

Familya a donc construit des nids un peu partout, des maisons des familles, d’où partent une vision authentique de la famille, cette aventure si méconnue par nos concitoyens. Voyez plutôt : Accueil - Familya, pour de meilleures relations

Maintenant que vous êtes prêts, on va pouvoir passer au niveau suivant : les supports de formation.

Les sites internet :

- La fraternité saint Pierre met à votre disposition Claves, un site de formation chrétienne qui parle de tout, de l’actualité à la vie de famille en passant par la théologie, l’écriture sainte, etc… Très instructif !

- Sur un autre registre, vous trouverez sur le site iAquinas tout un tas de supports visant à vous aider à comprendre la philosophie de saint Thomas d’Aquin. Parce que c’est pas évident de se coltiner la somme dans son coin, croyez-moi.

- J’aurais dû commencer par là, suis-je bête. Il faut que vous vous rendiez sur le site du Vatican, sur lequel vous trouverez tous les textes possibles et imaginables dont vous avez besoin, de l’incontournable catéchisme de l’église catholique aux encycliques les moins connues, en passant par les discours des papes et les rapports des commissions pontificales… Bref, il y a de quoi faire !

- Enfin, et il y a tellement à dire dessus que je vous en parlerai dans un prochain article, la revue Résurrection met à votre disposition le contenu de ses numéros parus depuis trente ans. Les thèmes sont très divers, tous d’actualité et le contenu est particulièrement édifiant.

Sur papier :

- Dans la lettre ''les amis du monastère'' envoyée chaque trimestre par le Barroux, il y a environ trois pages, sur les huit, qui sont consacrées à de la formation. Il suffit de se rendre ici.

- le ''journal de la confrérie ND de France'' n'a pas explicitement de pages formation mais, par les différents articles proposés, éclaire la foi du fidèle et lui propose des éléments qui sont indubitablement une formation spirituelle, théologique ou morale.

- Depuis quelques mois, l'Homme Nouveau édite une lettre mensuelle intitulée ''Reconstruire'' qui se veut une formation à la doctrine sociale de l’Église et dont l'abonnement est distinct de celui du journal. J’ai même eu l’honneur de donner une interview dans le numéro 11, de février 2022. La classe.

- La revue Résurrection dont nous avons parlé plus haut est d’abord une revue papier. C’est un petit trésor de vulgarisation théologique, qui s’apprête à faire peau neuve car il vient de trouver un nouvel éditeur : Première Partie. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est l’éditeur de la revue Limite. ça promet.

En chair et en os :

- Un lundi par mois, de 19h45 à 22h00, vous pouvez approfondir votre foi aux ateliers Aïn Karem, situés au Bon conseil à Paris. Les intervenants ne sont pas n’importe qui, vous allez vous retrouver devant la crème de la crème : Guillaume Tabard, le père Michel Gitton… Surtout ne tombez pas dans le panneau en croyant qu’un MOOC vaut une formation physique, celle-ci est irremplaçable ! Sachez que des études très sérieuses de l’OMS ont prouvé qu’en terme de rentabilité neuronale le MOOC le plus captivant vaut un tiers de la conférence la plus barbante. Ce ratio tombe à 1% pour les conférences du père Gitton.

Voili voilou pour notre promenade matinale. Et c’est loin de couvrir la totalité des initiatives pour ce qui est beau, ce qui est bon, ce qui est parfait. L’essentiel c’est de ne pas baisser les bras. Haut les cœurs! Vous n’êtes pas seuls, le feu a déjà commencé à se répandre! Et vous pouvez y participer...

Bonne route les amis ! Et surtout, si vous avez d’autres initiatives susceptibles d’alimenter notre foi, n’hésitez pas à les mentionner dans les commentaires ci-dessous ! Je tiens d’ailleurs à remercier vivement de monsieur du Peyroux, qui s’est chargé d’une bonne partie des recherches pour cet article. Son aide m’a été précieuse ! Si vous aussi vous souhaitez proposer une idée un thème, ou tout simplement réagir à un article, n’hésitez pas ! Il suffit d’adresser un mail à option.gkc@gmail.com.